Il faut flinguer Ramirez

Une BD sans « temps morts » Dès la première page, Nicolas Petrimaux donne le ton ; nous devinons dans sa mise en page, dans ses cadrages, dans ses cases découpées au couteau qu’il est fan de cinéma ce qui se traduit des plans très rapprochés sur des objets du...