Nous sommes en avril 1945, les alliés foncent sur Berlin avec dans leurs rangs des super-héros pour accélérer la chute des nazis. Un groupe de 12 de ses super-héros se trouvent isolés dans un bunker et tombent dans un piège fomenté par un savant nazi qui compte bien analyser leurs pouvoirs afin de créer le soldat absolu.  En attendant la fin des combats, ils sont cryogénisés et plongés dans l’oubli pendant … 60 ans avant d’être découvert fortuitement.
Ils sont récupérés par le gouvernement américain qui compte bien utiliser leurs pouvoirs et leur patriotisme quelque peu désuet. Mais leur réveil et la découverte de leur nouveau monde va être difficile.

Il vous faudra un temps d’adaptation plus ou moins long, mais quand vous serez prêts, vous redeviendrez… les héros dont la patrie a grand besoin “

Cette mini-série de 2 tomes est l’occasion pour l’auteur de nous embarquer dans l’univers MARVEL et plus particulièrement à ses débuts où une pléthore de super-héros en tous genres et tous styles y apparaissaient. Il suffit de regarder avec attention la première page de la série pour en avoir un petit aperçu du nombre de super-héros avec Captain America à leur tête.
Mais ces héros n’ont pas eu le temps de se faire un nom. Ce sont donc des « super-héros » parfaitement inconnus qui sont réanimés dans les Etats-Unis des années 2000. C’est dans ce monde qu’ils ne comprennent pas, qui ne ressemble plus du tout à celui qu’ils ont quitté pour combattre les nazis, qu’ils doivent trouver leur place.
L’histoire n’est pas nouvelle puisqu’on connait tous celle de Captain America, mais la force de ce récit est la richesse des personnages très différents les uns des autres puisque certains ont de véritables pouvoirs mais ce n’est pas le cas de tous.
C’est surtout l’étude de la psychologie de chacun qui fait l’intérêt de cette série car, au fil des pages, on découvre le vrai visage de ces personnages avec leurs faiblesses et surtout leurs secrets pas toujours avouables.

C’est aussi l’occasion pour l’auteur de mettre en avant les évolutions de la société que vont devoir assimilés « les douze », que se soit l’émancipation des femmes et des éthnies ou la modernité et les nuisances qui l’accompagnent.
Le style employé a un petit côté désuet qui colle bien au coté rétro / vieillot de ces anciens héros aux costumes démodés, les traits sont précis et servent parfaitement le récit.
Les douze vont devoir trouver leur place dans cette nouvelle réalité tout en faisant face à celle qu’ils ont fui en 1945 et d’en supporter les conséquences.

Comme beaucoup de comics aux Etats-Unis, la série originale est sortie en fascicules avec des couvertures souples. Il y a eu 12 fascicules chacun consacré à l’un des douze protagonistes. Voici quelques unes de ces couvertures.

The Twelve
Scénario : Joe Michael Straczynski
Dessin : Chris Weston
Parution : mars 2009 et mai 2010
Editeur : Panini comics
Collection : 100% MARVEL
Planches : 144

Pour en savoir plus sur cet album,
n’hésitez pas à visiter le site des éditions Glénat